Kannad

« Si je crée ce Kannad ar Yeuc’h ce n’est pas pour être couvert de louanges ou pour être bien vu des gens ; car je sais bien aussi que celui qui fait ce travail trouve plus de monde pour le critiquer que pour le féliciter. Quand on  se met à faire ce genre de travail, c’est en général pour en retirer un profit quelconque ; bon ! Mes motivations personnelles en tout cas ne sont pas de cette nature. J’espère et je souhaite que mon travail profite à vous et à vous seulement. A travers ce Kannad je n’aspire qu’à vous être agréable et à vous faire plaisir ? »

« Ma en em lakaan da ober ar C’hannad- mañ,n’eo ket evit bezañ meulet ha deuet mat gant an dud ;rak gouzout a ran mat ivez an den a ra al labour-mañ a gav muioc’h a dud d’e zikrial eget d’e veuli. Pa en em lakaer da ober un tamm labour, peurvuiañ eo evit tennañ un tamm profit bennag dioutañ ; mat ! va sonj ha va c’hoant-me n’emaint ket aze. Va sonj ha va c’hoant eo e profitfe va labour deoc’h-c’hwi hepken. Ne glaskin dre ar C’hannad-mañ nemet ober vat ha plijadur deoc’h. »

Le Juch, Histoire et Patrimoine

Ar Yeuc’h, Dec’h, hiziv evit warc’hoazh